Devis électricien : les éléments importants

Lorsque vous pensez à faire appel à un électricien, dans la plupart des cas, c’est pour la réparation d’une panne, nécessitant une intervention urgente.

Ce professionnel reste tout aussi utile, voire plus, lorsque vous envisagez de faire faire de nouvelles installations, que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou d’une nouvelle construction.

Peu importe le cas, il est toujours bon de demander un devis électricien, d’autant que celui-ci fluctue en fonction de plusieurs facteurs.

Devis électricien

Les éléments composant un devis électricien

Vous serez surpris de voir tous les éléments qui composent un devis électricien. Comme la plupart des gens, vous limitez le tarif de l’intervention d’un électricien aux travaux à réaliser.

Or, ce n’est qu’un détail parmi tant d’autres. Les connaitre vous aidera à choisir consciencieusement votre professionnel au moment où le besoin se fera sentir.

Le type de travaux

En matière de travaux électriques, il est important de faire la part des choses entre une réparation et une nouvelle installation. La réparation implique que le professionnel intervienne sur une installation préexistante présentant une ou plusieurs pannes. Il peut s’agir d’une panne mineure. Dans ce cas, l’intervention est souvent rapide et de faible ampleur.

Par contre, lorsque la panne est majeure, soit elle n’est pas située uniquement au niveau de l’installation d’origine, soit plusieurs pièces nécessitent un changement. Selon l’une ou l’autre des situations, vous convenez que le tarif ne sera pas le même.

Pour ce qui est d’une nouvelle installation, le tarif dépendra du type d’appareil qui doit être installé. Chaque appareil présente en effet des particularités qui influencent la technique d’installation.

Ainsi, la pose d’un compteur électrique ne demande pas la même technicité qu’un disjoncteur différentiel. De la même manière, bien qu’il s’agisse de travaux mineurs, l’installation de détecteur de fumée, de sonnette ou d’antenne exige des compétences spécifiques.

La pose hors ou avec matériel

Indépendamment de la nature des travaux à réaliser, le devis électricien prend également en compte un critère important : la pose avec ou hors matériel. En effet, une intervention qui nécessite l’utilisation de matériels spécifiques coutera plus ou moins cher selon que vous fournissez vous-mêmes les pièces de rechange ou que vous en laissiez la responsabilité à votre électricien.

L’intérêt de laisser cette tâche à la responsabilité de votre électricien réside dans le fait qu’il saura vous fournir le meilleur matériel. Par pièce de qualité, il faut d’une part comprendre pièce homologuée, car la plupart des pièces électriques sont soumises à des normes françaises et européennes qui garantissent votre sécurité et celle de votre maison. C’est par exemple le cas des détecteurs de fumée.

D’autre part, un électricien est bien plus averti que vous en ce qui concerne les nouvelles technologies. Si vous souhaitez faire installer des lumières LED, étant du métier, il saura vous conseiller au mieux.

De la même manière, si vous envisagez de faire installer un chauffage, il vous conseillera certainement l’installation qui vous permettra de faire des économies d’énergie substantielles. Un détail difficile à cerner pour le non professionnel que vous êtes.

Bien entendu, ce type d’installations à haut rendement énergétique ou de dernière génération coutera plus cher que de simples installations. Par contre, le gain en termes de modernité, de durabilité et de sécurité en vaut largement la peine.

L’âge du bâtiment

Aussi étrange soit-il, le critère de l’âge du bâtiment intervient bien dans l’établissement d’un devis électricien. De quelle façon ? Vous demandez-vous sûrement. En fait, vous devez savoir que, comme tous les professionnels, l’électricien doit appliquer la TVA pour chacune de ses interventions chez vous.

Ce que vous savez certainement moins, c’est que le taux de cette taxe sur valeur ajoutée n’est pas unique. Lorsqu’un électricien intervient sur un bâtiment neuf, c’est-à-dire âgé de moins de 2ans, la loi lui impose l’application d’une TVA de 20% sur le cout de l’intervention. S’il s’agit d’un bâtiment de plus de 2ans, ce taux est divisé par deux, passant ainsi à 10%.

Comme vous le voyez, la différence est très grande et peut faire passer du simple au double votre devis électricien.

La situation géographique

De plus en plus de personnes optent pour la vie en périphérie d’une part parce que les logements y sont à la fois plus grands et plus abordables. D’autre part, cela permet à ces familles de vivre loin des agitations citadines.

Cependant, c’est un choix lourd de conséquences lorsqu’il est question de faire appel à un électricien. Lorsqu’il n’y a pas d’entreprises spécialisées dans la région dans laquelle vous vivez, il faudra vous préparer à payer plus cher pour l’intervention d’un professionnel, car le devis électricien prend également en compte le coût du déplacement du professionnel.

Plus vous vivez en zone reculée, plus élevé sera le forfait. De la même manière, les professionnels intervenant en zone parisienne facturent généralement leurs interventions plus chères que ceux des zones périphériques.

L’autre facteur à prendre en compte est aussi le moment où vous faites appel à l'életricien. Le coût de l’intervention d’un électricien est susceptible de passer du simple au double simplement parce que vous faites appel à ses services un week-end ou la nuit.

Le statut du professionnel

C’est l’un des derniers critères qui fera fluctuer le tarif de l’intervention de l’électricien. Par statut du professionnel, il faut comprendre électricien en entreprise ou auto-entrepreneur. Si vous sollicitez un professionnel travaillant dans une entreprise, le tarif sera plus élevé que si vous vous référez à un artisan indépendant.

Cela tient du fait que le statut d’auto-entrepreneur impose à l’électricien moins de contraintes administratives et fiscales que celles auxquelles doit faire face une entreprise. Entre les charges salariales, les charges sociales, les charges fiscales et bien d’autres charges, une entreprise d'électricité se doit de facturer un minimum pour assurer la pérennité de son activité.

Le critère du statut du professionnel fait également appel à l’expérience de l’électricien. Un jeune électricien est plus enclin à vous facturer un tarif moins élevé qu’un professionnel ayant plusieurs années d’expérience.

Devis électricien : le coût des prestations

Une chose est de connaitre les facteurs entrant en compte dans l’établissement d’un devis électricien. L’autre est d’avoir une idée du tarif moyen des interventions les plus courantes. Il faut rappeler qu’il s’agit du tarif horaire qui est le mode de tarification le plus couramment utilisé par les électriciens.

Le dépannage

Ce type d’intervention est la plus courante parce que les pannes d’installations électriques représentent la première raison du recours à un électricien. Un appareil peut être défaillant soit à cause de la vétusté d’un ou plusieurs composants, soit en raison de leur mauvaise qualité.

Dans un cas comme dans l’autre, un électricien devra tout d’abord détecter l’origine de la panne. Cela lui permettra de mieux évaluer l’étendue de son intervention. Celle-ci peut se limiter à une simple remise à neuf ou un changement pur et simple du ou des composants défaillants. Si la panne n’est pas réparable, alors un remplacement de l’appareil s’impose.

Vu qu’il s’agit généralement d’une intervention mineure, le tarif horaire est plutôt abordable. Il varie entre 35 et 45€ auquel s’ajoutent 20€ pour le déplacement et éventuellement le coût du ou des pièces remplacées. Si le dépannage prend en compte la fourniture du matériel, celui d’une sonnette par exemple vous coûtera en moyenne 109€, celui d’une antenne 162€ et celui d’un chauffage électrique 285€.

Le raccordement électrique

A l’instar du dépannage, le raccordement électrique est également une intervention plutôt facile. Par contre, elle fait intervenir plus de composants en fonction de la nature du raccordement.

Le tarif connaitra ou non une inflation selon que votre électricien vous fournit le matériel (câbles, interrupteurs, prises, tableau électrique, etc.). Comme susmentionné, confier cette responsabilité à votre professionnel vous assurera d’avoir du matériel conforme aux normes en vigueur, notamment la norme NF C 15-100.

Ainsi, au tarif horaire de 35 à 45€ hors matériel pour une installation sur un ancien bâtiment et 80 à 100€ pour un bâtiment neuf, il faut ajouter 20€ pour le déplacement. Si la pose prend en compte la fourniture du matériel, le tarif sera bien plus élevé ; soit 250€ pour un compteur électrique, 300€ pour un disjoncteur différentiel, 239€ pour un câblage électrique.

Le diagnostic électrique

Le diagnostic électrique est une intervention à laquelle sont soumis les propriétaires d’anciens logements vieux de plus de 15ans. Son objectif est de vérifier si les installations électriques respectent encore les normes en matière de consommation et surtout en matière de sécurité. C’est un contrôle qui permet de prévenir les défaillances et de limiter la consommation électrique.

Pour être autorisé à effectuer ce type d’invention, votre professionnel doit être agréé par le comité français d’accréditation (COFRAC). Cet agrément consacre surtout la compétence du professionnel à la réalisation d’un diagnostic et atteste de la validité du certificat de diagnostic qu’il est censé vous délivrer à la fin de son intervention.

En raison des contraintes légales et de la technicité que requiert un diagnostic électrique, son coût est plus ou moins élevé. Le tarif horaire varie également selon qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison. Dans le premier cas, prévoyez entre 100 et 120€ alors que dans le second cas, le tarif varie entre 115€ et 135€.

L’installation d’un dispositif électrique

Pour ce type de prestation, tout dépend d’une part de la nature du dispositif et de la fourniture ou non du matériel. Si vous optez pour une pose avec matériel, prévoyez 115€ s’il s’agit d’un détecteur de fumée, 225€ s’il s’agit d’une antenne et 288€ s’il s’agit de lumières LED.

Pour ce qui est de l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée, prévoyez en moyenne de 500€ à 1000€ hors matériel selon que l’installation doit se faire pour une maison à étage ou non. A ce tarif, il faudra ajouter le coût du dispositif qui varie entre 50€ et 350€ pour un modèle à flux simple et 400€ et 2 500€ pour un modèle à double flux.

L’installation d’un réseau domotique est très en vogue actuellement (découvrez d'ailleurs notre article sur la piscine domotique). Nécessitant un matériel et une expertise plus pointue que l’installation de simples dispositifs électriques, son coût peut vous sembler plus ou moins élevé. Prévoyez donc 450€ à 1 000€ rien que pour le box, auxquels il faudra ajouter le tarif horaire de l'électricien allant de 50 à 100€.

Tarif électricien