Prix puisard : combien prévoir pour l’installation ?

Les dégâts des eaux font partie des causes de sinistres les plus récurrentes. Leur ampleur varie en intensité, avec des conséquences qui peuvent aller de la simple inondation à la dégradation de vos installations.

Toutes ces conséquences ne sont rien comparées à la fragilisation de votre domicile, avec tous les risques que cela comporte pour votre vie et celle de votre famille. Face à cela, la récupération d’eau vous permet d'éviter que votre terrain se retrouve saturé d'eau.

Si certains optent pour l’installation de cuve dans le but de réutiliser l’eau récupérée pour les besoins du ménage, d’autres préfèrent plutôt installer un puisard. Est-ce cette dernière option qui vous intéresse ? Si oui, voici ce qu’il y a lieu de retenir en matière de construction d’un puisard.

Prix puisard encore appelé récupérateur d'eau de pluie

Prix puisard : pourquoi installer un puisard ?

Faire installer un puisard est un investissement important. Aussi, avant de prendre votre décision, il faut lui trouver une certaine légitimité. Êtes-vous dans une situation qui justifierait l’installation d’un puisard ? Pour le savoir, il faut comprendre comment fonctionne un puisard.

Quand installer un puisard ?

Dans le jargon professionnel, le puisard est encore connu sous le nom de puits d’infiltration ou puits perdu, et ce, en raison de sa vocation. Celle-ci consiste en effet à servir de réceptacle de l’eau présente sur un terrain; qui sera ensuite évacuée vers les profondes couches du sol.

Ces dernières sont bien plus perméables que les couches supérieures et sont donc plus aptes à absorber l’eau. Indirectement, un puisard participe à une meilleure évacuation de l’eau.

Mais pourquoi est-il si important de faire évacuer l’eau ? Un puisard trouve toute sa légitimité dans la nécessité de disposer d’un système d’évacuation lorsque vous vous retrouvez dans les situations suivantes :

  • Le sol de votre domaine est argileux et donc beaucoup moins perméable que la plupart des sols. Ce qui provoque une stagnation plus importante de l’eau à la surface en cas d’averses;
  • Votre sol est de la bonne composition, mais les précipitations dans votre région sont beaucoup trop importantes pour que votre sol puisse assurer, sans être aidé, une évacuation optimale.

Si l’option de l’installation du puisard est la plus intéressante dans ces deux cas, c’est surtout liée à son fonctionnement.

Prix puisard : comment fonctionne un puisard ?

Le puisard est une construction cylindrique, communément appelée buse, qui est insérée dans un trou et recouvert d’un couvercle. Les dimensions standards d’un puisard se résument à au moins 50 cm de profondeur et 1 m de diamètre.

Comme vous le constatez, il ne s’agit pas d’une structure imposante. Son rôle est de créer un contact avec les couches intérieures du sol afin de permettre à l’eau de s’y infiltrer.

Pour faciliter cette infiltration, des petits trous sont creusés dans le fond du puisard, par-dessus lequel sont tapissées des couches de graviers et de roches. Leur rôle est de permettre une meilleure répartition de l’eau sur tout le fond du puisard.

S’il est si important que l’eau puisse passer, c’est pour éviter qu’elle ne stagne et rende inutile l’installation du puisard. Dans l’optique de favoriser le bon écoulement de l’eau, il est important qu’elle ne contienne aucun déchet solide. Pour vous en assurer, il existe plusieurs solutions à savoir :

  • Le tapissage du fond du puisard avec une couche de sable qui ne laissera passer que les eaux pluviales,
  • L’installation d’une grille pour bloquer les débris,
  • L’installation d’un puits de décantation qui collectera les résidus et évitera ainsi que le puisard ne se bouche.

Prix puisard : quels sont les avantages et les inconvénients d'un puisard ?

Il est tout à fait légitime de vous poser des questions sur l’intérêt de l’installation d’un puisard, au regard de ce que ça demande en investissement. En cela, seul un récapitulatif des avantages et des inconvénients de cette opération peut vous aider à faire la part des choses.

  • Les avantages

C’est de son rôle primaire que le puisard tire toute sa légitimité ; celui d’éviter l’inondation de votre terrain et la stagnation d’eau à la surface du sol en évacuant le surplus d’eau. Au-delà de ça, le puisard contribue également à éviter l’engorgement de la surface du sol de votre terrain, puisque c’est ce qui conduit à la stagnation de l’eau.

Étant une construction enterrée, le puisard est peu encombrant et il est possible, dans une certaine mesure, d’adapter sa construction aux budgets moyens.

  • Les inconvénients

Parmi ceux qui rechignent à installer un puisard, on compte les écologistes. Car, même si en principe le puisard n’a pas vocation à recevoir des eaux souillées, il est difficile de garantir que les eaux drainées soient réellement saines. Or, le puisard ne dispose pas de système d’épuration propre.

De plus, s’il y a drainage d’eaux souillées, celles-ci s’infiltreront dans la nappe phréatique et pollueront les réserves d’eau naturelle. C’est justement à cause des potentiels problèmes écologiques d’un puisard que son installation est soumise à des réglementations strictes.

La réglementation liée à la construction d'un puisard

Les réglementations à respecter pour la construction d’un puisard font partie des contraintes supplémentaires à la réalisation d’un tel projet. Elles interviennent pour assurer que votre construction n’affecte pas l’évacuation naturelle de l’eau, n’affecte pas la nature environnante ou ne cause pas de désagréments à vos voisins.

Pour ce qui est de l’évacuation naturelle de l’eau, il est recommandé d’installer votre puisard en contrebas de votre terrain. En ce qui concerne le respect de la nature environnante, la loi ne vous autorise pas à installer un puisard sur votre terrain, s’il s'est avéré que :

  • Le sol n’est pas assez perméable pour supporter le système de drainage ;
  • La zone est réputée inondable ;
  • La nappe phréatique est beaucoup trop en surface et que les risques d’infiltration de l’eau collectée sont élevés.

Parlant de risques d’infiltration, dans l’hypothèse où votre commune vous autorise à installer votre puisard, celui-ci doit être situé à plusieurs mètres des arbres, si votre terrain en possède, pour que l’eau drainée n’entre pas en contact avec leurs racines. De même, le puisard ne doit pas être installé à moins de 30m d’un puits ou d’un point de captage.

Pour la protection de votre logement et celui de vos voisins, le puisard doit être creusé à au moins 5 m des habitations. Maintenant que vous avez fait le tour des préalables à la construction d’un puisard, il ne reste plus qu’à vous informer sur le coût du dispositif.

Combien coûte un puisard ?

Plusieurs éléments entrent en ligne de compte dans la détermination du prix d’un puisard. En dehors de sa contenance qui déterminera sa taille, l’autre critère important est le matériau utilisé pour la construction du puisard. Le plus courant est le béton, mais on retrouve facilement des puisards en PVC.

Le puisard en béton

Le béton est un matériau naturellement résistant dans le temps. Ce qui fait que la durée de vie d’un puisard en béton est de 10 ans, à condition qu’il soit bien entretenu. Car, en dehors de sa durabilité, le puisard en béton est sujet à plusieurs problèmes.

Sous la pression récurrente de l’eau, le béton peut se fissurer avec le temps si vous n’avez pas au préalable pris la peine de tapisser les parois du puisard avec un enduit qui le rendrait imperméable et ce, chaque 5 ans.

Le risque avec les fissures, c’est qu’elles fragilisent l’ouvrage ainsi que son bon fonctionnement. Toutefois, l’enduisage ne suffira pas à empêcher les saletés contenues dans l’eau drainée de s’accrocher aux parois de la buse.

Pour s’en débarrasser, il faut procéder à un nettoyage manuel régulier. Ce qui vient grossir le coût final de ce puisard. En parlant de coût, celui d’un puisard en béton est l’association du prix de la buse et du couvercle. On vous demandera entre 200 € et 400 €/m³ pour la buse alors que le couvercle coûte entre 150 € et 200 €.

Le puisard en PVC

Ce puisard est apparu comme une solution aussi bien à la cherté qu’aux problèmes d’étanchéité et d’entretien de la version en béton. En effet, la particularité du puisard en PVC est d’avoir des parois internes lisses auxquelles les saletés s’accrochent difficilement. Ce qui limite donc l’entretien.

Contrairement au béton, le PVC est parfaitement hydrofuge et résiste mieux à la pression hydraulique. Si le puisard en PVC est aussi bon marché, 200 € en moyenne, c’est parce qu’il est vendu en kit alors que le modèle en béton doit être fabriqué ; incluant l’achat de matériaux. Malheureusement, il n’a pas la résistance du puisard en béton ; un défi auquel répond le puisard en métal.

Le puisard en métal

Il s’agit d’un modèle plus rare, mais bien connu des professionnels pour ses caractéristiques. Le puisard en métal est en effet réputé très résistant et durable. C’est une caractéristique qui plaît surtout quand on sait qu’il vaut autant qu’un puisard en béton sans en avoir les défauts. 300 €, c’est le tarif moyen pour un puisard en métal.

Quel que soit le type de puisard pour lequel vous optez, gardez à l’esprit que le tarif sera gonflé par le prix de la pompe de puisard indispensable à la viabilité du dispositif.

Coût de la pompe de puisard

Doter votre puisard d’une pompe, c’est assurer une bonne gestion de l’acheminement de l’eau du puisard dans le but de contrôler le lieu d’exfiltration. Accepter l’idée selon laquelle l’efficacité a un coût, la question n’est plus de savoir si vous optez pour l’installation d’une pompe. Tout l’enjeu concerne plutôt le coût de la pompe. En cela, c’est le modèle qui sera déterminant.

La pompe de puisard sur socle

C’est le modèle qu’on réserve aux installations présentant un risque peu élevé. La pompe de puisard sur socle évacue l’eau contenue dans le puisard à travers un tuyau vers un point d’évacuation à bonnes distances des fondations de votre maison.

Sa particularité est son moteur émergé. Celui-ci est installé sur une colonne, hors de l’eau. C’est une configuration qui lui vaut une longévité de l’ordre de 25 à 30 ans lorsqu’il est sujet à un entretien régulier. Cependant, c'est une pompe assez bruyante.

Le coût de la pompe à puisard sur socle varie en fonction de la puissance du moteur. Alors qu’un modèle de 245 watts coûte 50 €, prévoyez 150 € pour un modèle de 370 watts.

La pompe de puisard submersible

Par opposition à la pompe sur socle, la pompe de puisard submersible s’installe dans la buse du puisard. Cette configuration permet une meilleure évacuation de l’eau puisque cette machine est réservée aux zones à haut risque d’inondation.

C’est cette configuration qui lui vaut d’être parfaitement étanche, assez pour tenir entre 5 et 15 ans, mais pas plus. En plus, cette pompe est réputée pour causer moins de bruit que le modèle sur socle.

Si les modèles de puissance standard coûtent au moins 80 €, les pompes submersibles les plus puissantes, 550 watts au moins, peuvent coûter jusqu’à 350 €.

Coût de l’installation

L’installation d’un puisard se fait en deux volets : d’une part la construction du puisard et d’autre part l’installation de la pompe.

  • L’installation du puisard

En dehors du matériau et du volume de la buse, le coût de l’installation du puisard dépend essentiellement de sa forme. En cela, on recense deux types de puisards.

Le premier, le puisard vertical, est le plus facile à installer puisque sa buse est perpendiculaire au sol. L’évacuation de l’eau est assurée par un tuyau qui, lorsqu’il est vertical, convient aux buses d’au moins 1 m de diamètre.

Il est soutenu parfois par un tuyau horizontal posé à son extrémité inférieure dont le rôle est de drainer l’eau plus loin.

Le second, le puisard incliné, est plus complexe puisqu’il n’est pas en angle droit. Son installation sera privilégiée à celle du puisard vertical s’il s’avère que votre terrain est sujet à des dénivellations. Le but est de pouvoir canaliser les débits d’eau plus ou moins faibles.

Malheureusement, sa capacité de rétention est moindre par rapport au puisard vertical. Pour l’un comme l’autre, il faut compter un budget compris entre 2 000 € et 4 000 €, travaux et main d’œuvre compris.

  • L’installation de la pompe

Le coût de l’installation de la pompe de puisard sera déterminé en fonction du type de puisard. C’est en effet ce critère qui définira le mode d’installation (émergé ou immergé). Le tarif du professionnel ne devrait pas excéder la centaine d’euros. Pour être mieux situé, demandez simplement un devis en remplissant notre formulaire ci-dessous.

Devis récupérateur d'eau de pluie