Isolation combles perdus : qu'est ce que les combles perdus ?

On entend par combles perdus ou combles non aménageables toute la surface se trouvant en dessous du toit mais qu’il est difficile de rendre habitable (à moins d'entreprendre d'importants travaux d'aménagement de combles). Cela peut être dû :

  • à une pente de toit inférieure à 30°,
  • à une hauteur sous toit inférieure à 1,80m,
  • à une configuration de la charpente complexe (zoom sur la charpente fermette).

Il est nécessaire d'isoler vos combles perdus parce que c'est l'une des parties de la maison renfermant le plus de ponts thermiques responsables de près du tiers de la déperdition de chaleur pendant l'hiver et de fraicheur pendant l'été.

Isolation combles perdus

Isolation combles perdus : comment cela se passe ?

Comme il s’agit d’un endroit difficile d’accès, où se tenir debout est parfois impossible, il a fallu trouver des techniques (deux principalement : par soufflage ou par panneaux à dérouler) pour isoler les combles perdus.

Isolation des combles perdus par soufflage

Lorsqu'il n'est pas possible d'accéder aux combles, la technique de la laine de verre ou tout autre type d'isolant (ouate de cellulose, laine minérale…) en vrac à souffler avec un appareil spécial appelé cardeuse s'avére être une bonne option. La pose d'isolant à souffler est facile à mettre en oeuvre et répond à toute configuration de toiture.

Pour réaliser l'opération : il faut ôter quelques tuiles ou toute autre élément de la toiture puis insuffler l'isolant dans les moindres recoins sur plus de 320 mm d'épaisseur pour une meilleure isolation.

L'isolation des combles perdus par soufflage présente divers avantages parmi lesquels : une mise en place rapide, une réduction des ponts thermiques de manière considérable, une répartition égale de l'isolant etc. Quant aux inconvénients, on peut citer le fait que l'isolant a tendance à se tasser au fil du temps. Par conséquent, l'opération est à renouveler après une dizaine ou une quinzaine d'années.

Quels isolants utilisés lors d'une isolation par soufflage ?

  • La laine de verre : l'isolant le moins cher du marché, 11,30 €/m². Jetez d'ailleurs un oeil à notre article sur la pose de laine de verre sous toiture ;
  • La laine de roche à 13,46 €/m² issu d'un matériau naturel, le basalte ;
  • La ouate de cellulose à 15,90 €/sac à base de papier recyclé ou de boue papetière ;
  • La laine de chanvre à 33,65 €/m² issue de fibres naturelles ;
  • La laine de mouton à 31,90 €/m².

Vous vous demandez sûrement quel est le meilleur isolant pour vos combles perdus, n'est ce pas ? et ben, sachez que le meilleur isolant est avant tout celui qui est le plus adapté à votre budget et à vos préférences.

La laine de verre est par exemple l'isolant le plus économique (et par conséquent le plus populaire) du marché mais ce n'est pas le plus respectueux de l'environnement. Alors, pour les personnes ayant un sens écologique développé, le choix de l'isolant ne se portera surement pas sur la laine de verre.

Isolation des combles perdus par une laine à dérouler

Si vos combles perdus sont accessibles, on peut étaler directement sur le plancher une laine souple en rouleaux. L'isolation des combles perdus par panneau à dérouler est donc une solution manuelle et non mécanique comme la technique par soufflage (puisque c'est la cardeuse qui réparti l'isolant en flocons).

Avant de se lancer dans les travaux, il faut s'assurer de la résistance du plancher et du plafond. Ils doivent être propres et traités si endommagés. Par ailleurs, dans un souci d'assurer l'étanchéité de l'isolation ainsi que sa continuité, un pare-vapeur doit recouvrir le sol (la pose de pare-vapeur doit aussi se faire lors d'une isolation par soufflage).

En termes d'isolant, vous avez le choix entre laine de verre, de roche, de chanvre etc. Dans ce cas ils ne seront pas en vrac mais en rouleaux. A vous de choisir l'isolant qui vous convient le mieux. En faisant appel à un pro pour vos travaux d'isolation de combles perdus ICI, vous bénéficierez aussi de conseils sur le choix de l'isolant.

Pour visualiser comment se passe l'isolation de combles perdus par déroulage, regardez la vidéo qui suit :

Prix isolation combles perdus

Le coût d'isolation des combles perdus dépendra du type d'isolant choisi, de son épaisseur, de l'état de la charpente et de la surface à isoler. Par ailleurs, il faut savoir que la technique par soufflage est moins chère que la technique par déroulage.

Le tarif d'isolation de combles perdus par soufflage et par déroulage varie entre 15 et 53 € le m2 (coût du matériel, de l'isolant et de la main d'oeuvre compris). La fourchette haute correspondant à la technique par déroulage.

Pour avoir une estimation juste des prix pratiqués, nous vous conseillons de demander plusieurs devis pour faire jouer la concurrence en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Isolation des combles perdus : réglementation et aides financières

La RT 2012 entrée en vigueur le 1er janvier 2013 stipule que tous les bâtiments neufs doivent être des BBC (Bâtiments à Basse Consommation) et respecter une consommation maximale d’énergie primaire de 50kWh/m2par an. L'isolation des combles perdus est régie par la réglementation thermique 2012.

En bâtiment existant, la résistance thermique (R) doit être au moins de 4,5 m².K/W pour les combles perdus. Cependant, pour bénéficier des aides de l'Etat, cette résistance thermique doit être de 7 m².K/W. Les aides auxquelles vous pouvez prétendre sont les suivantes : crédit d’impôt, éco prêt à taux zéro, aides de l’Anah, Prime Energie et TVA réduite au taux de 5,5%.

Il existe aussi une autre aide : le Pacte Énergie Solidarité proposant un programme d’isolation des combles perdus à partir de 1 €, sous conditions de ressources. N'oubliez pas que pour bénéficier de ces aides, en plus de la résistance thermique R à respecter, les travaux doivent être réalisés par des professionnels de l’isolation reconnus garant de l’environnement (RGE).

Devis isolation de combles perdus