Les solutions pour séparer la cuisine du salon

La tendance aujourd'hui, favorise les surfaces larges et décloisonnées. Cette suppression partielle des obstacles entre les pièces donne une impression d'espace et de liberté. Cependant, il n'est pas toujours facile d'intégrer deux pièces aussi différentes que la cuisine et le salon. Pour y parvenir, il existe des solutions d'intégration en douceur qui séparent la cuisine sans pour autant l'isoler.

Comment séparer la cuisine du salon ?

Le verre : une barrière transparente

L'utilisation d'une cloison en verre permet de marquer une forme de séparation entre le territoire de la cuisine et celui du salon. Mais elle est si douce qu'il faut plutôt parler de transition progressive.

La cloison peut prendre la forme d'une verrière, où l'ensemble de la surface, maintenue par une armature métallique, est en verre. Si vous voulez créer une séparation plus nette, préférez une cloison semi vitrée, qui intègre la cuisine au salon, tout en lui ménageant un espace à part.

La cloison peut être équipée d'une porte si, à certains moments, vous prévoyez une délimitation plus nette des deux pièces.

Le verre peut même servir à bâtir des espaces à la fois clos et ouverts qui, sous la forme d'une maisonnette, par exemple, donnent à la cuisine une personnalité propre, tout en l'intégrant dans l'espace du salon.

Des meubles pour ménager la transition

Un meuble peut parfaitement servir de cloison. Il crée une rupture entre l'espace de la cuisine et celui du salon. Mais cette rupture n'empêche pas la cuisine de rester associée à un environnement plus large.

En effet, certains meubles se distinguent par un volume et une hauteur assez modeste. C'est le cas d'un bureau ou de certains îlots centraux. Le visiteur, assis, ne verra que la partie supérieure de la cuisine. Les appareils électroménagers, qui ne sont guère esthétiques, resteront cachés à sa vue.

Par ailleurs, ces meubles n'ont pas seulement une fonction de cloison. Le bureau vous sera utile au quotidien. Quant à l'îlot central, il vous permettra de ranger votre vaisselle, côté cuisine, et, dans la partie donnant sur le salon, de disposer, dans les espaces de rangement, des livres ou des objets de décoration.

On peut imaginer d'autres meubles, pour séparer en douceur la cuisine et le salon. C'est le cas, par exemple, des panneaux de bibliothèque, ménagés de part et d'autre de la cuisine. Ils permettent une transition élégante entre les deux espaces. Vous pouvez également prévoir une longue banquette, donnant sur le salon.

Des cloisons, coulissantes ou modulables

L'avantage des cloisons coulissantes est de choisir vous-même le type de séparation que votre humeur du moment vous suggère. Si, à l'instant de l'arrivée de vos invités, vous n'avez pas eu le temps de ranger la cuisine, vous pouvez fermer la cloison.

Ce cloisonnement, entre les deux pièces, permet aussi d'éviter des odeurs de cuisine parfois désagréables. Certaines cloisons, en bois par exemple, donnent en plus un cachet d'élégance supplémentaire à votre intérieur.

La cloison modulable présente aussi des atouts. Amovible, elle s'installe quand vous en avez besoin. Souvent composée d'un seul panneau, elle ménage une transition légère entre la cuisine et le salon, sans faire de la première un espace clos.

Par ailleurs, cette cloison peut être aménagée. Vous pouvez y disposer des illustrations ou des images, ou encore y installer des plantes. Elle fera donc partie intégrante de votre décoration d'intérieur.

Elle peut avoir aussi un côté pratique : vous pouvez notamment fixer sur la cloison des tableaux noirs, où vous pourrez inscrire vos courses ou noter vos rendez-vous.

D'autres idées pour séparer la cuisine du salon

Si vous avez choisi de séparer votre cuisine par un meuble, vous pouvez souhaiter qu'il n'installe pas une transition trop nette. Pour cela, vous pouvez utiliser les couleurs.

Si vos éléments de cuisine sont en jaune pâle, par exemple, choisissez la même teinte pour le meuble de séparation, notamment pour la partie tournée vers le salon. Le choix d'un revêtement de sol identique peut également marquer une continuité certaine entre la cuisine et le salon.

Si, au contraire, vous préférez une séparation plus manifeste, des couleurs opposées, dans les deux pièces, et, au sol, des carreaux aux motifs différents, permettront de ménager cette rupture plus marquée. Découvrez d'ailleurs notre article sur la pose du carrelage.

Si votre logement comporte des niveaux différents, cette particularité permettra de ménager des transitions naturelles. Elle ne sera d'ailleurs pas trop marquée, car les marches qui séparent votre cuisine du salon relient en même temps les deux espaces d'une manière spécifique. On peut encore imaginer installer la cuisine sur une estrade qui, sans l'isoler, crée pour elle un espace spécifique.

L'utilisation de l'espace supérieur peut encore contribuer à délimiter les surfaces. Un coffrage, aménagé sur le plafond, peut ainsi enserrer l'espace réservé à la cuisine. Le dessin de cette frontière originale crée une transition inédite entre la cuisine et le salon.

Une autre solution consiste à faire poser un claustra. Ces cloisons légères ne sont plus réservées aux jardins. On les trouve désormais à l'intérieur des logements, où elles ménagent une transition très progressive entre deux espaces. Ces panneaux ajourés délimitent l'espace tout en maintenant ouvertes les perspectives.

L'aspect esthétique n'est pas non plus négligé. Des matières nobles, comme le bois, des formes droites ou arrondies, ou encore des motifs entrelacés, évoquant les arabesques, intègrent les claustras à la décoration d'ensemble. Plus d'idées ici : https://www.ctendance.fr/amenagement/separation-cuisine-salon-idees/.

Trouvez un décorateur au meilleur prix